AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Emily/Jake l We can overcome the world.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


+ messages : 76
+ date d'arrivée : 30/06/2013
+ avatar : Ryan Gosling
+ crédits : Fluffy Paws - WILD HEART.
+ âge du personnage : 32 ans
+ statut civil : Fiancé
+ métier/études : Avocat
+ adresse : 590 Upper East Side. Lenox Hill (avec Olivia)

THE WORLD AS I SEE IT
+ CARNET D'ADRESSE:
+ DESIRS CACHES:

MessageSujet: Emily/Jake l We can overcome the world. Mar 2 Juil - 16:22




We can overcome the world.
Jeudi, 18:45” Affalé dans mon siège, j'observais la vue par la fenêtre pour m'aérer les esprits bien trop captivés depuis deux heures par le dossier d'un client un peu trop avare envers ses employés. La nuit commençait à tomber sans grande surprise à cette heure en fait, seulement je n'avais pas vu le temps défiler. Le soleil se couchait timidement pour laisser bientôt place aux animations nocturnes de New York City. Ce quartier sera pratiquement vide et il faudra faire quelques stations de métro pour retrouver la chaleur de la ville. Mon programme ? Du travail à la maison et dormir. Que faire de plus en semaine de toute façon. J'attrapai mon téléphone pour vérifier s'il n'y avait pas d'appels manqués. Réflexe bien étrange puisque je savais très bien au fond de moi qu'il n'y avait pas de nouveautés. En vérité, je voulais surtout voir si ma sœur avait répondu à mon sms. Aucune journée sans donner de nouvelles, la règle de toujours. Elle devait être en rendez-vous pour ne pas répondre... Qu'est-ce que je détestais ce sentiment d'être délaissé ! C'était stupide comme ressenti, nous nous aimions très fort mais je ne pouvais pas m'empêcher d'être ainsi. Cette impression ne durait que quelques secondes mais, pendant ce temps j'avais très mal. Il fallait se vider la tête de toute cette journée pesante. La première idée restait la bonne alors, direction le bureau d'Emily. Nous nous étions pas vus depuis quatre jours et cela commençait à faire trop long.  

19:10” En sortant de l'immeuble, j'allai chercher deux cafés comme je devinais facilement que la journée de ma sœur avait été bien agaçante. J'aimais bien l'enquiquiner sur son métier avec des patients qui devaient souvent être spéciaux. Nos bureaux ne se trouvaient pas aussi loin alors, les visites pouvaient se faire facilement. J'essayais de rester calme envers les autres passants qui se pressaient pour rentrer chez eux, le gros point négatif de cette ville. La Californie demeurait plus conviviale sur ce point mais bon, nous avions les bouchons au lieu des foules dans les transports en communs. Cela serait dommage que les cafés se renversent par un petit maladroit qui ne savait pas regarder devant lui. D'une part pour ne pas se retrouver tâché mais aussi parce que laver les vêtements n'était pas mon fort. J'avais une chance sur trois qu'Olivia accepte de me le faire et comme cela dépendait surtout de son humeur, prendre le risque serait dangereux. Arrivant enfin à l'étage d'Emily, je demandai à la secrétaire si la jeune femme n'attendait plus de rendez-vous et il semblerait que j'avais le feu vert. Il ne fallait pas non plus que je la dérange dans son activité mais il était maintenant dix-neuf heures alors le repos devait être de mise. Je frappai à la porte et sans attendre de réponse, j'entrai dans la pièce en faisant bien attention avec les cafés. « Les dépressifs vont bien aujourd'hui ? » Tellement heureux de la revoir cette magnifique sœur ! Après avoir déposé les cafés sur le bureau et ma sacoche près de la chaise, je me pressai pour l'enlacer comme à mon habitude. Ce contact si cher à mon cœur. Nous avions toujours été très câlin et en quoi cela serait réservé qu'aux enfants ? J'allai ensuite m’asseoir pour lui rapprocher son café. « Petite récompense de cette rude journée. » Et aussi pour cette période bien difficile avec Aidan. Je serais dans sa situation, je n'aurais pas le moral à écouter des gens se plaindre non stop. Enfin, les relations sérieuses ne devaient pas être pour moi de toute façon donc je n'aurais jamais ce problème..”

© charney


_________________

I'm in a beautiful nightmare with you
I'm yours.Atmosphere
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


EVA LAPECH + admin déjantée
+ messages : 57
+ date d'arrivée : 07/06/2013
+ double-compte : Nora Valentyne
+ avatar : Jennifer Morrison
+ crédits : belikovs
+ âge du personnage : 32 ans
+ statut civil : Mariée, apparemment..
+ métier/études : psychologue
+ adresse : upper west side, river terrace

THE WORLD AS I SEE IT
+ CARNET D'ADRESSE:
+ DESIRS CACHES:

MessageSujet: Re: Emily/Jake l We can overcome the world. Dim 7 Juil - 16:30


Jake & Emily

La journée avait été particulièrement longue. Premièrement, je m’étais réveillée avec un mal de crâne incroyable, je ne savais absolument pas d’où il venait, je n’avais pas fait la bombe le soir d’avant, ma fois ça ne s’expliquait pas ! J’avais mal à la tête et il fallait faire avec. Au départ, j’avais décidé de ne pas m’en préoccuper, mais j’ai très vite remarqué que ça n’allait pas être facile d’écouter mes patients tout en ayant un mal de crâne incroyable. Pourtant, je n’avais pas d’autres choix que d’aller travailler et d’écouter les histoires de mes patients tout malheureux. J’en avais bien assez des problèmes de mon côté ! Depuis qu’Aidan a découvert que j’étais déjà mariée, ma vie ne rimait plus à rien. Tous les soirs je rentrais chez moi avec l’espoir qu’il soit là à m’attendre comme avant ! Ce n’était malheureusement jamais le cas bien évidemment. Il m’en voulait toujours, je lui avais écrit une lettre il y a de ça trois jours, mais pour le moment je n’avais pas du tout de nouvelles de sa part. Peut-être qu’il ne l’avait même pas lue, peut-être que la lettre était dans sa poubelle et que je n’aurais plus jamais de nouvelles. C’était idiot quand même comme situation, un stupide mariage qui date de dix ans qui revient me faire chier maintenant alors que je suis heureuse et prête à me lancer dans quelque chose de sérieux. Une chose est sûre, j’en veux à Ryan plus que jamais pour son comportement ! Mais lui il s’en fiche un peu, ça ne lui a pas changé la vie, mais bien évidemment il n’a pas réfléchis plus loin que le bout de son nez. Du moment que ça pouvait l’arranger lui pour ses petites affaires, il n’en avait que faire de ce que ça pouvait avoir comme effet sur ma vie à moi. Je le détestais d’ailleurs pour ça. Mais bon, je restais donc assise sur ma chaise, à prendre des notes et à écouter mes patients d’une oreille. Ce n’était pas aujourd’hui que j’allais donner mes meilleurs conseils, mais je faisais au mieux pour que mes patients soient totu de même satisfaits.

La fin de la journée arriva enfin, je n’avais absolument pas fait attention au message que mon frère m’avait envoyé quelques minutes auparavant pour me prévenir qu’il allait venir me voir. C’est donc avec surprise que je le vis apparaître dans mon bureau alors que j’étais gentiment entrain de ranger mes affaires pour rentrer chez moi. J’affichais alors un immense sourire en voyant sa petite tête blonde apparaître, il était adorable comme à son habitude et j’étais vraiment contente de le voir. Surtout qu’en ce moment j’avais vraiment besoin de la présence du plus de monde de mon entourage possible. Le voir arriver me mettait donc de bonne humeur, j’allais pouvoir discuter avec lui de tout et n’importe quoi et me détendre un peu. D’ailleurs je remarquais que maintenant que mon mal de tête avait disparu, je ne saurais dire à quel moment de la journée je n’ai plus eu mal, mais l’important c’était qu’il soit parti à présent. Je regardais mon frère jumeau dans les yeux tout en continuant de sourire alors qu’il me demandait comment vont les déprimer. Je laissais alors échapper un petit rire. « T’as fini de te moquer de mon métier, t’as une sœur psychologue du coup t’as pas besoin d’y aller vu que je suis là pour t’aider, mais vu le cas que t’es t’aurais des rendez-vous tous les jours chez un psy si je n’étais pas là ! » J’adorais le taquiner un petit peu et je rigolais encore une fois tout en l’enlaçant. C’était un petit rituel chez nous, on ne pouvait pas se voir sans se prendre dans les bras ou se montrer en tout cas une marque d’affection. Je trouvais ça tout à fait normal entre frère et sœur en même temps. Jake m’avait apporté un café. Je l’attrapais tout en le remerciant en souriant. « Ah oui en plus tu n’imagines pas à quel point c’était difficile aujourd’hui ! Je me suis réveillée avec un mal de tête atroce alors la journée était longue et je ne pense pas avoir été de très bon conseil pour mes clients ! Et toi alors comment se porte les délinquants ? » Il fallait bien que je le taquine un peu au sujet de son travail moi aussi !
© fiche créée par ell

_________________

« I wanted a perfect ending. Now I've learned, the hard way, that some poems don't rhyme, and some stories don't have a clear beginning, middle, and end. Life is about not knowing, having to change, taking the moment and making the best of it, without knowing what's going to happen next. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Emily/Jake l We can overcome the world.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» naowaxx world feat gerard baste , orelsan , féfé...
» Formula Rossa au Ferrari World de Abu Dhabi
» SAXON WORLD TOUR
» emily et fiona
» 2011 - Judas Priest - Epitaph World Tour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
big apple rock :: NEW YORK CITY :: manhattan :: upper east side-