AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 OLLIE+ Soulmates only exist in the Hallmark aisle at Duane Reid Drugs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


+ messages : 85
+ date d'arrivée : 10/06/2013
+ double-compte : Meave Carstairs
+ avatar : Sophia Hot Bush
+ crédits : ©shiya
+ âge du personnage : 31 ans
+ statut civil : fiancée pour le meilleur...surtout pour le pire
+ métier/études : Responsable des ventes chez Victoria Secret && gérante de la boutique à Soho
+ adresse : Upper East Side - Lenox Hill

THE WORLD AS I SEE IT
+ CARNET D'ADRESSE:
+ DESIRS CACHES:

MessageSujet: OLLIE+ Soulmates only exist in the Hallmark aisle at Duane Reid Drugs. Lun 10 Juin - 19:35



- Olivia Eleonore Deveraux -
So what are we going to do? Sit around bars, sipping Cosmos and sleeping with strangers when we're eighty?



+ nom et prénom : Deveraux un nom de famille connue dans la région parisienne, Monsieur est un grand entrepreneur qui a fait fortune dans l'informatique et madame est une avocate de renom. Ses prénoms sont Olivia et Eleonore. Deux prénoms qu'elle affectionne particulièrement. + âge : 31 ans, elle le vit plutôt bien mais lorsqu'elle a passé la trentaine elle a déprimée pendant quelques jours. + date et lieu de naissance : un certain après midi un 30 mai, à Paris. + nationalité et origine(s) : Elle est de nationalité française et a des origines italiennes par sa mère. + profession/études : Elle a fait des études de management et marketing, aujourd'hui elle est responsable des ventes pour Victoria Secrets, et elle est gérante de la boutique de Soho. Son job de responsable des ventes lui permettent de voyager pas mal et d'assister à plusieurs défilés de mode. + statut civil : fiancée pour le meilleur mais surtout pour le pire. En réalité, elle est fiancée car il lui faut obtenir la carte verte si elle veut rester sur le territoire américain. Alors elle a mis en place ce faux couple avec un de ses ex, Jake Lewis. + situation financière : très aisé. + groupe : More like Carrie.


Indépendante, fière, orgueilleuse, ambitieuse, autoritaire, naïve, sensible, passionnée, réfléchit, généreuse, désintéressée, légèrement capricieuse, superficielle, franche, rusée, attentive, compréhensive, patiente, enjouée, amusante, attendrissante, secrète, menteuse, protectrice, jalouse, compétitive, gracieuse, polie, têtue, sarcastique, curieuse..
Elle a fait pendant des années de la gymnastique mais a malheureusement arrêté en entrant à l'université par manque de temps. (+) Elle peut être adorable avec les gens qui le méritent mais quand on la cherche, elle n'hésite pas à passer en mode garce. (+) Elle tient assez bien l'alcool, même si après quelques verres de trop, elle est du genre à rigoler pour un rien et à trouver tout le monde sympathique. Il vaut mieux ça que de s'énerver, pleurer ou vomir comme d'autres personnes. (+) Contrairement à sa sœur, Olivia n'a pas eu énormément de petits-amis, seulement trois, et tous (un plus que les autres) se sont foutus de sa gueule. (+) Elle croit dur comme fer au prince charmant. La jeune femme est persuadée qu'elle finira par rencontrer son Noah Calhoun ou Jack Dawson. (+) Déteste les gens riches, oui elle n'aime pas ce milieu tout simplement parce qu'il y a des règles de bienséances qui la fatiguent et dont elle ne voit pas l'utilité. Elle aime manger des ailerons de poulet avec les doigts, faire des bulles avec sa paille et son verre de soda, jurer dès qu'elle en a envie, mettre les coudes sur la table, exprimer sa fatigue en baillant à s'en décrocher la mâchoire. (+) Elle porte des lunettes alors que sa vue est impeccable, elle a en réalité piqué celles de sa meilleure-amie pour se donner l'air plus sérieuse. (+) S'est retrouvée pétrifiée devant Nicholas Cage dont elle est fan depuis des années. (+) Enfant, elle était allergique au lactose et à vrai dire, à l'heure actuelle, elle se résout toujours à ne pas boire de lait. Elle boit du coup du lait de soja. (+) Elle a un vrai talent de comédienne et sait en user à ses fins, dans la vie quotidienne. (+) Elle croit en l'astrologie. Pourtant, ses amis et sa famille ont essayé de la convaincre que tout était faux mais elle persiste à croire en l'horoscope et aux jeux de cartes... (+) Sa famille a beau être pratiquante, elle n'a jamais dit haut et fort qu'elle croyait en Dieu. Elle croit plus en Bouddha et Dame Nature à vrai dire. (+) L'été dernier elle a été victime d'un accident de voiture. Elle avait bu un verre de trop et était donc en tort, heureusement personne n'a été blessé. Elle n'a aucune séquelle physique mais elle reste en quelque sorte traumatisée par cette expérience. Elle prend donc le moins souvent possible sa voiture, et surtout elle refuse désormais tout alcool lorsqu'elle doit reprendre le volant. (+) Elle est fan des séries policières et juridiques. Autrefois elle ne comprenait rien à leurs jargons mais elle s'améliore. Elle arrive toujours à trouver le coupable avant la fin. (+) Elle a intégré la sororité Zeta Beta Zeta à son arrivée à l'université. Elle avait besoin de retrouver une ambiance familiale et est très proche de ses autres "sœurs". (+) Elle a adopté il y a trois ans un chat, un angora turc qu'elle a appeler Seven (7 étant son chiffre porte bonheur) (+) Elle est végétarienne depuis qu'elle est arrivée aux États Unis. Mais, gourmande de nature, il lui arrive de faire des sortes de crises de boulimie avec des légumes. (+) Elle aime avoir le contrôle sur sa vie et déteste déléguer. On la compare souvent à Monica Geller dans Friends.(+) Elle est incroyablement soulagée de ne plus avoir à manger du poisson le vendredi et de ne plus aller à la messe le dimanche. (+) C'est une excellente cuisinière. On dit d'ailleurs souvent d'elle que ses pancakes sont extras. (+) Elle fait attention à son image, elle aime être toujours bien habillée, bien coiffée, quelque soit l'occasion. (+) Son dressing est digne d'un magasin de fringues, elle possède pratiquement que des chaussures à talons excepté une paire de ballerine Repeto, une paire de Nike et deux paires de converses. (+) Elle ne peut pas se passer de son téléphone portable ou de son ipod. Elle peut être une vraie nerd parfois. (+) Elle chante sous la douche, faux mais elle chante. (+) Elle aime faire tourner en rond Jake. (+) De part son travail, elle peut se procurer des sous vêtements et autre vêtements de chez Victoria Secrets et elle en raffole.(+) elle voue un culte au vieux rock classiques: les stones, ac/dc, Elvis Prestley... (+) Elle est une grande fan de Kid Rock. (+) Habituée au luxe depuis qu'elle est née, elle n'en a pas pour autant pris la grosse tête. Elle n'hésitera pas à donner de l'argent à un mendiant dans la rue. Elle a déjà donné de grosses sommes à des œuvres caritatives, ce que lui a toujours reproché son père. Mais braver l'autorité parentale est une expérience excitante selon la jeune femme, et c'est pourquoi étant adolescente, elle fuyait la haute société pour trainer avec des amis de classe moyenne.(+)  Bien qu'elle refuse de s'engager avec un homme, la jeune femme adore les enfants. Et sa petite chouchoute est depuis longtemps Clea, la fille de Josh, un de ses bons amis de Philadelphie. Tout son entourage pense qu'elle ferait une bonne mère, mais elle se refuse d'y penser ne serait ce qu'une seconde. Car avoir un enfant pour elle, signifierait s'engager pour de bon avec un homme.(+)



somewhere along in the bitterness.
L'histoire est une partie très importante pour la présentation. C'est par cela que les membres pourront réellement identifier votre personnage. Nous demandons un minimum de vingt lignes, ce qui est relativement peu. Vous pouvez le faire sous forme d'anecdotes, de rp simple, de journal intime ou autre. Soyez original, donnez aux lecteurs l'envie de lire. Relisez-vous, les fautes de frappes et d’inattention arrivent à tout le monde.



+ pseudo/prénom : écrire ici. + âge : écrire ici. + où avez-vous connu le forum : écrire ici. +  suggestions : écrire ici. + temps de connexion : écrire ici. + votre personnage est-il un scénario: si oui, de qui. + un dernier mot : écrire ici.




Dernière édition par Olivia Deveraux le Ven 14 Juin - 21:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


+ messages : 85
+ date d'arrivée : 10/06/2013
+ double-compte : Meave Carstairs
+ avatar : Sophia Hot Bush
+ crédits : ©shiya
+ âge du personnage : 31 ans
+ statut civil : fiancée pour le meilleur...surtout pour le pire
+ métier/études : Responsable des ventes chez Victoria Secret && gérante de la boutique à Soho
+ adresse : Upper East Side - Lenox Hill

THE WORLD AS I SEE IT
+ CARNET D'ADRESSE:
+ DESIRS CACHES:

MessageSujet: Re: OLLIE+ Soulmates only exist in the Hallmark aisle at Duane Reid Drugs. Lun 10 Juin - 19:35



NYC, NEW YORK

You have to let go of who you were to become who you will be





Citation :
De : ollied@hotmail.fr
A : orianned@hotmail.fr
Objet : I made it lil’ sis’

Dear Orianne,

J'y suis. Ca y est. J'y suis enfin. Tu te rends compte ? Je suis finalement dans la ville qui ne dort jamais. J'ai encore du mal à y croire. Il y a encore quelques minutes, je pensais me réveiller dans mon lit juste en face de ta chambre. Je pense que ces dernières semaines, j'ai eu du mal à réaliser que j'allais partir. Je dois avouer que j'ai eu peur, j'ai toujours un peu peur, mais qu'est ce que je suis heureuse. Oh oui je suis véritablement heureuse. Mon rêve se réalise enfin. Juste avant de monter dans l'avion, je pensais encore que papa allait faire un scandale pour m'empêcher d'y monter. Ca aussi, c'est surprenant. Tout me semble surréaliste. Je ne réalise pas encore que je suis ici, et c’est vraiment bizarre parce que je suis très contente mais aussi triste, tu sais j’ai ce pincement au ventre.

Oh et puis si tu voyais la vue que j'ai de ma chambre, Ori’. J'ai pris quelques photos avec l'appareil que vous m'avez offert. Je te les ai joint pour que tu puisses voir ma petite chambre et la vue magnifique, même si ça ne rend pas justice au paysage. J'aimerais que tu sois là avec moi pour pouvoir le voir de tes propres yeux, pour pouvoir t'émouvoir et te réjouir avec moi. Ma petite sœur me manque déjà... Je sais qu’on n’a pas toujours été très proches, mais je réalise maintenant que je suis ici loin de toi. Peut être que toi aussi, ou alors tu es bien contente d’avoir récupéré ma chambre qui sait. Enfin une petite partie de moi espère que je te manque aussi … un peu.

Je pense que je vais arrêter ce mail ici avant de me mettre à pleurer. Tu sais, à quel point, je deviens émotive quand on m'éloigne de ma famille. Et je ne veux pas être émotive, pas maintenant alors que dans quelques minutes, je vais rencontrer ma future colocataire et d'autres personnes. Laissons-leur un peu de répit avant qu'il comprenne à quel point je suis névrosée.

Bises.
Ollie.


Olivia ferma son ordinateur et regarda la chambre universitaire une dernière fois, elle ne voulait pas que sa future colocataire pense qu’elle était désordonnée. Elle avait tout rangé et avait fait un peu de re-décoration de son côté de la chambre. Olivia n’avait pas placardé des tonnes de poster juste des photos de sa famille et de ses amis restés à Paris. Elle avait cependant accroché l’affiche de son film favori au dessus de son lit. L’affiche de « Breakfast at Tiffany’s » trônait fièrement au dessus de son lit. Elle la regarda en souriant et continua de ranger ses affaires en attendant sa colocataire. Tout d'un coup la porte s'ouvrit et une petite tête blonde apparue « Salut! tu es Olivia c'est ça? » demanda-t-elle tout en restant sur le pas de la porte, Ollie posa ses livres sur son lit et lui fit signe d'entrer « Oui c'est bien ça, et toi tu es ma colocataire? » la jeune femme lui sourit et posa son carton sur le lit libre « Oui, Lena Briggs enchantée. » Lena et Olivia rapidement connaissance tout en rangeant leurs affaires, elles étaient assez différentes l'une de l'autre mais Olivia avait le sentiment qu'elles allaient bien s'entendre. Lorsqu’on veut s’intégrer à l’université, il faut s’inscrire à des activités extrascolaires. Olivia s’était renseignée sur plusieurs d'entre elles, mais elle n’était pas emballée par le glee club du campus et encore moins par le club d’échec. Elle voulait quelque chose de cool, quelque chose qui lui permette de se faire des amis. Olivia se balader sur le campus, en regardant toutes les possibilités qui s’offraient à elle. Un stand attira son attention, celui de la sororité Zeta Beta Zeta. Elle s’approcha de la table et regarda le prospectus qu’une jolie blonde, parfaite en tout point, lui tendait « Je suis sûre que notre sororité est faite pour toi… » Olivia leva les yeux vers elle « Olivia » la blonde lui rendit son sourire « Enchantée Olivia, moi c’est Karen. Je te propose de venir à la Rush Week et de voir si tu peux entrer dans notre petit club. La vie sur le campus te sera bien meilleure avec nous » les deux jeunes femmes continuèrent à parler de la sororité, de ce qu’elles faisaient pour le campus et pour les autres. Lorsqu’Olivia rentra dans sa petite chambre universitaire, elle se connecta sur internet pour en savoir d’avantage sur la vie dans une sororité. Pour elle, qui était française, le concept lui était inconnu et elle ne voulait pas s’engager à la légère. Et elle avait aussi entendu pas mal de choses négatives sur ces clubs privés. En France, ils étaient très mal vu et en particulier lors des bizutages qui pouvaient parfois s’avérer très extrême. Mais entrer dans une sororité pourrait avoir des côtés plus que positifs pour la future carrière d’Olivia. Il n’est jamais facile de se faire des amis dans un pays étranger, mais avoir des filles qui auraient vos arrières quoi qu’il arrive était très tentant pour la jeune expatriée. Elle se donnait jusqu'à la fameuse rush week pour se décider et puis cela ne lui ferait pas de mal de faire le tour des sororités et de voir celles qui pourraient le mieux lui convenir après tout. Et si cela ne fonctionnait pas, elle aurait vécue une vraie expérience universitaire digne d’une américaine.


Le réveil indiquait 4h59, cela faisait  10 bonnes minutes qu’il sonnait maintenant mais Olivia ne l'entendait toujours pas. Puis tout d'un coup elle ouvre les yeux « oh non Lena pourquoi tu m'as pas réveillée » une jeune rousse mit sa couette sur la tête tout en râlant « Peut être parce que je ne suis pas réveillée banane, tais toi et va -t-en je veux dormir », Olivia lui jeta son pull sur le lit et partie en courant vers la maison des ZBZ, aujourd'hui commençait la journée d'intégration ou plutôt la semaine de l'enfer. Elle jeta un œil à sa montre, elle avait exactement trois minutes pour arriver chez les ZBZ. Heureusement qu’Olivia avait de l'endurance et qu'elle avait l'habitude de courir, finalement cette idée de faire son jogging tous les matins n'était pas si mauvaise. Tout le monde la regardait mais peu importe elle n'avait pas le droit d'arriver en retard. Elle était enfin devant la porte d'entrée de la maison, une des ZBZ s'apprêtait à fermé la porte mais laissa entrer Olivia en lui indiquant le salon où tout le monde était réunis. «C'est officiellement le début de la semaine d'intégration ou plus connue sous le nom de la semaine de l'enfer. Les sept prochains jours seront les plus durs jours de votre vie. Mais les meilleurs et les plus gratifiants de vos misérables petites vies. Si vous survivez, si vous faites tout ce qu'on vous dit et ordonne quand on vous le demande et sans poser des questions. Vous aurez le privilège de signer le contrat d'entrée dans la sororité des Zeta Beta Zeta, la meilleure de tout le campus. Seulement les meilleures et les plus brillantes sont acceptées chez nous. »  la présidente des ZBZ faisait les 100 pas devant la ligne que formait les 10 premières années. Elle s'arrêta devant Olivia, puis devant la jeune brune à côté d’elle « Juliet Weesley. Tu es une héritière pas vrai? Ta mère est sur ce mur, penses-tu que cela te donne des privilèges? » la Juliet en question répondit simplement «Non pas du tout. » et c'était tout le contraire. Madame Weesley avait était pendant deux ans la présidente des ZBZ durant ses études, elle était très respectée de toutes ses sœurs anciennes et nouvelles. Elle donnait encore beaucoup de son temps à la maison et aider ses jeunes sœurs autant qu'elle le pouvait. Elle était très fière lorsque Juliet lui avait annoncé qu'elle voulait entrer chez les ZBZ « Et tu as raison. Écoutez moi bien, vous allez mémorisez chacun des noms et prénoms de vos sœurs qui sont sur le mur. Quelques soit la promotion, puisque beaucoup des anciennes sœurs viendront tout au long de l'année pour vous rencontrez et elles verront que leur héritage est entre de bonnes mains. La réussite est attendue de chacune d'entre vous dans n'importe quel domaine. Parce que nous avons toutes quelque chose en commun. Qu'est ce que c'est? », toutes les premières années scandèrent le nom des Zeta Beta Zeta. « okay, premier jour de cette semaine. Vous allez nettoyer chaque centimètre de cette maison. Chambres, Salle de bain, toilettes, cuisine, salon....Chacune d'entre vous aura une mission spéciale, pas d'entre aide. Vous devez faire ce qui vous est confié vous même. ». Les premières années se regardèrent, la semaine de l'enfer était lancée. Tout le monde savait que cela allait être dur, mais toutes avaient signé en quelque sorte pour cela. La présidente leur fit signe de la suivre, elle donna les ordres à chacune des filles. Olivia hérita de la salle dans le grenier, tout était poussiéreux, remplie de toiles d'araignées.  Elle fit d’abord une grimace, Olivia avait toujours été effrayée par les araignées. Équipée de son seau, de gants et de produits de nettoyage Olivia soupira en voyant l'ampleur de la tâche. Par où elle allait commencer? Tous les meubles dans la pièce étaient l'un sur l'autre. « Olivia, j'attends de pouvoir manger sur ce sol. », olivia regarda la présidente et ajouta «Mais j'ai cours toute l'après midi. » mais la présidente semblait ne pas être concernée par tout ça, elle haussa simplement les épaules « Alors je te conseille de t'y mettre de suite. », la présidente Sarah sourit à Olivia. «Notre prochaine réunion pour vous les bizuts se déroulera ici ce soir. Alors au boulot frenchie ».. Olivia soupira et se mit au travail, elle avait son Ipod alors elle était prête pour trois heures de ménage.
Le soir était arrivé très vite mais Olivia avait réussit à tout faire. A présent elle était assise sur un fauteuil près de la fenêtre avec les autres premières années. Quelques actives de la sororité étaient présente pour la nuit pyjama que la présidente avait organisée pour que tout le monde fasse connaissance et puis pour donner les dernières règles de la maison. Sarah passa le doigt sur les meubles, pour vérifier s'il y avait de la poussière. « Demain soir nous allons donner une soirée en dehors du campus avec les Omega Chi Delta. Vous ferez le service, mais vous n'aurez pas le doit d'adresser la parole ou de regarder dans les yeux une seule personne. Et aucune exception ne sera permise. Vous transgressez la règle? Vous êtes virées. Même toi blondinette héritière. », une des filles ajouta « Et si vous pensiez que vous pouvez nous cacher des choses, vous vous trompez on a des yeux et des oreilles partout. », les premières années se regardèrent effrayées  et amusées en même temps. « Est ce que vous avez déjà joué à action ou vérité au lycée? Je suis sûre que oui. Ici on aime jouer à un jeu qui s'appelle vérité ou .... Dénudée. C'est simple, nous posons une question. Vous dite la vérité. Si nous découvrons que vous mentez? On nous demandera de marcher nue de cette maison à la fontaine dans le campus. », Sarah sourit et regarda le regard des filles. Olivia n'en revenait pas, elle se demandait vraiment dans quoi elle s’était embarquée.   « Vous pensez que je rigole? Demandez à Rachel. Pendant notre semaine d'intégration, elle n'était pas si ouverte que ça. N'est ce pas Rachel? Pas de secrets. A partir de maintenant, aucun secrets entres nous. Nous partageons tout entre sœurs. L'honnêteté est très importante chez les ZBZ. » Elle regarda tout le monde, et tout le monde acquiesça sans broncher. Olivia n’en revenait pas, cette Sarah était une présidente très respectée ça c’était évident mais personne n’osait la contre dire.   « okay, Lisa tu es la première. Dis nous quelque chose que tu n'as jamais dit à personne. », Lisa fit un sourire timide « Mais si je ne l'ai jamais dit à personne, comment vous saurez si je mens ou non? » Sarah s'avança vers elle « oh ne t’inquiète pas pour ça, on a un moyen bien à nous de savoir si tu mens ou non. Alors j’attends. » Lisa ne savait pas quoi dire, « es-tu vierge? » tout le monde se mit à rire, Lisa était mal à l'aise. Sarah en profita pour l'humilier encore plus, Olivia n'aimait pas ça alors elle prit la parole. « Je suis sortie avec une fille au lycée. », la présidente se tourna vers elle et sourit, elle lui tendit son verre vide «Soit une gentille fille et va me chercher un autre verre de vin. » lui demanda-t-elle avec un sourire mesquin, elle venait de lui faire comprendre que ce n’était pas à elle de dire un de ses secrets, et elle lui avait aussi fait comprendre qui commandait ici. Olivia s’exécuta sans broncher, après tout c’était la semaine de l’enfer et elle devait obéir. Arrivée dans la cuisine, elle alluma la lumière et chercha une bouteille de vin, elle attrapa une bouteille et regarda l’étiquette. En réalité, elle n’y connaissait rien en vin, elle était française mais n’était pas passionnée par l’œnologie. Elle buvait de temps en temps du vin blanc mais ne regardait pas vraiment l’étiquette tant que c’était du blanc ça faisait l’affaire. « Je pense que tu ferais une très bonne ZBZ Olivia » Sarah venait d’arriver juste à l’instant « Mais il faut que tu saches une chose, ne répond jamais à la place d’une de tes sœurs. C’est noble de ta part, mais une femme doit toujours répondre de ces actes et des hontes » lui dit-elle en souriant et en prenant son verre de vin.



TAMPA, FLORIDE

Maybe all men are a drug. Sometimes they bring you down and sometimes, like now, they get you so high




« Lena, je suis crevée, on peut rentrer maintenant ? » insista Ollie tout en se faisant traîner dans un des nombreux bars de la ville de Tampa. Elle n'avait pas vraiment compris comment sa colocataire avait réussi à la tirer jusqu'ici. Les vacances de printemps étaient arrivées très vite, et Olivia n’avait pas pu dire non à Lena. Le Spring Break selon Lena était une des expériences les plus américaines au possible et Olivia devait la vivre, Lena lui avait aussi dit que c’était une des meilleures expériences qu’elle pourrait vivre. Le  pouvoir de persuasion de la jeune Lena était hors norme. La colocataire d’Olivia savait comment s’y prendre pour la faire craquer. Cela faisait maintenant deux ans qu’elles se connaissaient et qu’elles partageaient une chambre à la maison des ZBZ, elles avaient été bizuts ensembles et aujourd’hui elles sont deux membres à part entière. « Ollie, y a un mec à l'intérieur et je dois le voir.» geignit Lena. La jeune française  roula des yeux, en quoi elle pouvait être utile ? Elle n'avait aucune intention de les regarder faire leurs affaires. Lena lui intima de s’asseoir et elle en profita pour regarder autour d'elle. Elle repéra très vite une bande d'amis assis au bar, une bière à la main. « C'est lequel ? » demanda Olivia en regardant vers le bar « Le brun. » Olivia fronça les sourcils pour le voir un peu mieux. Le brun sur la gauche semblait mignon et adorable, mais son souffle fut coupé par la personne assise à ses côtés. Un grand blond au sourire à faire fondre un Dieu. « Pourquoi tu vas pas lui parler alors ? » ajouta Olivia tout en buvant une gorgée de sa bière « Je peux pas aller comme ça vers et lui parler comme ça. » Olivia se tourna vers sa colocataire en la regardant l’air de dire c'est donc pour ça que tu avais besoin de moi, pour faire le premier pas. Si Olivia était ouverte aux autres et elle n’avait pas peur d’engager la conversation, Lena était plus réservée, plus timide. Mais elles se complétaient parfaitement. Exaspérée par le comportement de Lena, elle attrapa sa main et se dirigea vers le bar et fit mine de chercher une place pour s’asseoir. « Hey les gars, vous pouvez vous serrer qu'on puisse s’asseoir s'il vous plait. » demanda-t-elle avec un grand sourire. Deux d'entre eux se décalèrent et Olivia en profita pour s'immiscer à côté du blond. Sa coloc la rappela à l'ordre en lui donnant un cou dans les côtes et Olivia prit ça pour le signal lui indiquant qu'elle devait engager la conversation. Mais c’était le contraire, et au vue des joues de sa colocataire et amie qui rosissaient ce n’était pas vraiment pour ça qu’elle lui avait donné un coup dans les côtes. Quelques heures plus tard, Olivia avait découvert que le nom du jeune blonde était Jake, qu'il était plus âgée qu'elle de 1 an  et qu’il était à l’université de NYC, la même qu’elle mais elle ne l'avait pas appris de lui mais d’un de ces amis qui était très bavard. Lui il s'était contenté de regarder le match ou parfois, de la fixer avec insistance. Si elle ne l'avait pas trouvé aussi craquant, il lui aurait fait peur ou elle l'aurait cru muet. Mais malgré son côté mignon, elle en avait marre d'être observé. [color:fbf4=#salmon]« Quoi ? » demanda-t-elle sur un ton mauvais. «Rien. » lui répondit-il nonchalamment. « Tu fixes les gens sans raison ? » Il lui sourit et Olivia crut défaillir. « Nan seulement les jolies filles. » elle sentit le rouge lui monter aux joues, mais elle tenta de reprendre contenance. « Ca donne la chair de poule. » Leur échange s'était arrêté là ce soir là, mais Olivia avait sourit comme une idiote tout le reste de la semaine, parce qu'il l'avait remarqué et l'avait trouvé jolie, elle qui s'était toujours trouvé quelconque.

Les jours qui avaient suivi cette première rencontre avaient été sans intérêt pour Olivia. Le spring break n’était plus aussi attrayant que les premiers jours. Elle profitait de ses journées sur la plage mais le cœur n’y était pas. Elle ne pensait qu’à lui, qu’à Jake et elle se maudissait pour penser autant à un garçon qu’elle ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam. Elle avait espéré le recroiser et avait d'ailleurs fait en sorte d'être au bar de leur rencontre tous les soirs, grâce au fabuleux prétexte de Lena, qui vivait déjà une histoire passionnée avec le beau brun. Elle ne l'avait vu que quelques jours plus tard alors qu'elle avait abandonné l'idée de le revoir. Il avait été plus causant cette fois. Il lui avait même volé un baiser après l'avoir raccompagner à son taxi. Par la suite, ils avaient été à une soirée organisée sur la plage, boire un verre. Ils avaient même eu un véritable rendez vous où il s'était moqué de son accent et puis ça avait été tout. Elle n'avait plus eu de nouvelles, si ce n'est que de rapides textos. Mais ce soir, elle avait mentionné qu'elle allait au concert sur la plage. Il lui avait dit qu'il ferait en sorte d'être là. Elle avait alors enfilé une jolie robe et s'était bouclé les cheveux. Elle se trouvait désormais dans la foule. Les gens dansaient autour d'elle, profitaient de la musique. Elle voulait juste le voir. Apercevoir son sourire dans la foule lui serait amplement suffisant. Douce naïveté. Pourquoi aurait-il fait le déplacement alors qu'il pouvait avoir toutes les filles qu'il voulait ? Pourquoi il perdrait son temps avec elle. C’était son dernier soir à Tampa, le lendemain soir elle reprenait un avion pour rentrer à New York comme la plupart des étudiants. Après deux semaines et demie de vacances au soleil et loin des études, il fallait y retourner.

Citation :
De : ollied@hotmail.fr
A : orianned@hotmail.fr
Objet : Je déteste le spring break, c’est nul. Lui aussi je le déteste.


Il n’est pas venu. Il n’est pas venu. J'ai attendu des heures qu'il pointe le bout de son nez. Il m'avait promis de venir et je sais que j'avais dit que ce n’était pas important, qu'il y aurait d'autres soirées à l’université, mais j'avais vraiment envie de le voir et encore une fois j'ai attendu pour rien. Nan ce n’est pas vrai je l'ai pas attendu. Je m'en fiche même. C'est juste que si tu dis que tu viens, tu viens point. Si t'as pas l'intention de te pointer, tu dis rien. Je le déteste ! Bon on repart demain à Nyc, et on recommence les cours. Même si je sais qu’il habite aussi Nyc comment je pourrais savoir où il traine, cette ville est tellement immense. Oh je savais que j’aurais du partir étudier dans le Kansas.

Racontes moi tes histoires et n'oublie pas de mentionner Jeremy. Je veux tout savoir sur le mystérieux Jeremy qui apparaît souvent même trop souvent sur tes photos facebook pour qu’il soit un simple ami. Et oui même a des milliers de kilomètre je te surveille petite sœur.
Bisous bisous
Ollie


NYC, NEW YORK

I have this problem. I broke up with my boyfriend, you see. And I'm pretty upset about it, so I wanted to talk to my best friend. [...] The thing is, they're both you




« Joyeux anniversaire ma petite frenchie. » Olivia sourit à Lena avant de la prendre dans ses bras. Ca y est, elle atteignait enfin la majorité, du moins dans son pays d’adoption. Elle pourrait désormais boire en toute légalité et elle ne serait plus obligé de brandir sa fausse carte d’identité aux barmans. Sa sœur lui manquait, ainsi que ses amis, mais elle avait rencontré de merveilleuses personnes deux dernières années et elle allait en profiter avec eux. Elle n’arrivait pas à croire qu’elle avait passée deux ans déjà à NYC, le temps passait à la fois rapidement et lentement par moment. Elle ne savait plus quoi penser, mais il était clair pour elle que maintenant elle ne pourrait plus repartir à Paris. Elle avait envie encore de continuer son aventure américaine encore pendant longtemps. Elle se sentait presque chez elle dans cette grande ville.  « Merci Lena. J'arrive pas à croire que t'es organisée cette fête pour moi. » Elle regarda autour d'elle et un énorme sourire se dessina sur ses lèvres avant de reprendre son amie dans ses bras. « Merci. » murmura-t-elle émue. [color=steelblue« Y a pas de quoi. Allez va t'amuser. »[/color] lui ordonna son amie tout en lui tendant une coupe de champagne, que la jeune brune bu d'une traite. Elle avait bien l'intention de s'amuser. De nombreuses personnes lui souhaitèrent son anniversaire, mais son cœur manqua un battement quand elle aperçut Jake un énorme sourire aux lèvres. Ils ne s'étaient pas reparlé depuis le spring break, cela faisait exactement depuis 15 jours et Olivia avait l'intention de continuer comme ça, anniversaire ou pas. Elle lui adressa un faux sourire avant d'attraper la main d'un parfait inconnu pour l'emmener sur la piste de danse. Elle aussi pouvait s'amuser. Elle en avait tous les droits. C’était son jour à elle, et elle pouvait faire ce qu’elle voulait avec qui elle voulait. Ils ne s'étaient rien promis. Elle remercia le jeune homme pour la danse et s’éloigna un peu « Ollie, tu t'en vas déjà? »  Ses yeux croisèrent ceux du jeune homme et pendant l'espace d'un instant elle ressentie le besoin de partir sans même lui répondre. Mais à quoi bon.   « Premièrement c'est Olivia et deuxièmement oui je m'en vais déjà » A  ces mots le jeune homme lâcha son bras et s'approcha un peu trop dangereusement d'elle. Elle l'observa faire sans rien dire. « Olivia n'abuse pas reste...On va bien rigoler. » dit-il alors avant d'effleurer la joue de la jeune fille. C'était bien ça tout le problème. Elle ne représentait qu'un morceau de viande, un vulgaire passe temps et rien de plus pour lui. Ce genre de type répugnait la jeune brune, elle ne comprenait pas comment des garçons pouvaient se comporter comme ça. La jeune fille soupira. Elle aurait apprécié croiser quelqu'un qui tout du moins ne la considérait pas comme tel, en vain de toute évidence. [color=salmon « Non mais attends ça va pas bi... » [/color] A sa plus grande surprise elle n'eut pas le temps de terminer sa phrase. Il se trouvait là à côté d'elle et l'attrapait par le bras. Jake. « Tu m'excuse je te l'empreinte. » déclara-t-il tout en l'attirant avec lui. Elle le regarda et s'écria. « Tu sais je suis une grande fille et des idiots comme lui j'en ai vue un paquet alors tu sais tu n'étais pas obliger de faire ça. » Il la fixa et répliqua « Un simple merci fera l'affaire la prochaine fois. » Celle-ci resta alors muette devant une telle réponse, ils n'avaient pas reparler depuis la dernière fois. Un silence s'était installé qui semblait durait une éternité. Jake. Il l’attira encore un peu plus contre lui, et elle sourit de plus belle. Les lèvres du jeune homme se posèrent dans son cou alors qu'il la rapprochait d'elle. « Joyeux anniversaire pretty girl. » Elle se retourna pour lui faire face et il lui sourit et avec ce simple sourire, tout fut pardonné. Elle se mit sur la pointe des pieds et il en profita pour l'embrasser. Oui elle avait dit qu’elle ne voulait pas lui parler mais elle avait visiblement changé d’avis. Quelques heures plus tard, Jake et Olivia était adossés au bar « Je te raccompagne Olivia » Elle aurait pourtant été tenter de refuser mais après tout cela n'engageait en rien et puis au moins elle serait à l'abri de tout autre crétin qui serait dans l'envie soudaine de venir l'accoster. Elle le regarda et haussa simplement les épaules tout en le suivant « J'imagine que ça aussi je ne peux pas te le refuser. », elle lui sourit et ils partirent tous les deux en direction de la maison des Zeta Beta.  Le jeune homme la raccompagna et lui dit simplement bonne nuit et rentra chez lui. Il savait que tenter quelque chose ce soir, ne servirait à rien. Il ne voyait pas Olivia comme une autre de ces conquêtes et ça lui faisait peur en quelques sortes, il n'était pas habitué à vouloir une fille plus d'une soirée. Suite à la soirée d'anniversaire, Jake et Olivia se mirent en couple officiellement, ils s'aimaient mais ils étaient sans doute trop différents pour que cela fonctionne réellement.

Olivia marchait dans le campus, elle n'en revenait pas que Jake  avait pu faire une chose pareille. Ils avaient réussis à devenir ami après leur relation amoureuse ce qui n'est pas toujours facile, elle pensait qu'il était sincère sur leur amitié. Elle n'aurait jamais pensé qu'il serait allé jusqu'à payer quelqu'un pour qu'il reste éloigné. Bien sûr elle ne savait pas si c'était la vérité, mais elle savait que sa meilleure amie ne lui jamais mentie sur une telle chose. Arrivée devant chez Jake, elle prit une grande inspiration et frappa.  Jake  était en train de réviser ses cours, il semblait surpris de voir Olivia.   « Hey Ollie qu'est ce qui va pas? » la jeune brune avança vers Jake d'un pas décidé. Habituellement elle n'aimait pas les confrontation mais là elle ne pouvait pas l'éviter « Est ce que tu as payé Kyle Parker pour rester loin de moi? », Jake posa son livre sur le bureau et ne comprenait pas vraiment de quoi elle parlait   « de quoi est ce que tu parles? » elle croisa les bras sur sa poitrine « je parle de toi qui paye quelqu'un mille dollars pour me rejeter et m'humilier. », Jake eut un petit rire surpris, [color=teal « c'est fou. Qui a pu te dire ça? »[/color],  Olivia lui répondit de suite   « Kyle l'a dit à Lena à la soirée de ce soir. » Jake se rapprocha d’elle tout en se méfiant qu’un gifle de lui arrive pas dessus. Il connaissait bien Olivia et il savait que quand la jeune fille était aussi énervée il valait mieux se méfier car sa main pouvait très vite atterrir sur sa joue   « et tu le crois et pas moi? » il ne comprenait pas la réaction de la jeune femme, il n'en revenait pas qu'elle puisse pensait qu'il mentait.  En réalité, il n’était pas si étonné que ça, il lui avait déjà mentit auparavant mais il pensait qu’aujourd’hui elle avait confiance en lui « pourquoi il inventerait quelque chose comme ça? », Jake haussa les épaules   « parce que c'est un abrutit. Pour excuser son mauvais comportement avec toi. Il t'a posé un lapin et ne l'assume pas ou il a pris peur », Olivia le regarda étonné, maintenant elle faisait peur aux garçons une première.   « donc tu ne l'as pas payé? », Olivia ne voulait pas laisser tomber, elle voulait avoir une réponse honnête de la part de Jake   « Écoute Ollie, tu dois l'oublier. Tu as un entretient important demain pour lequel tu dois te préparer. Tu sais l'entretien pour ton futur job d'été. » quel changement de sujet, lui aussi avait ce don. Le problème c'est que Olivia était très têtue et qu’elle n’avait pas l’intention de laisser cette conversation sans réponse   « tu ne nies pas l'accusation. Donne moi une réponse honnête Jake. » Il regarde le plafond avant de répondre, il n'avait plus le choix, il se devait d'être honnête avec elle avant de la perdre définitivement. « okay, oui je l'ai fait. », il plongea son regard dans celui de la française, il appréhendait sa réponse   « qui fait ça? Tu m'as largué. Tu ne veux pas être avec moi mais tu ne veux pas non plus que je sois avec quelqu'un? Comment peux-tu être aussi méchant? », elle n'en revenait pas de ce qu'il avait fait. « je ne l'ai pas fait pour être méchant » elle tentait de retenir sa colère, elle tentait de ne pas lui donner une gifle, elle tentait aussi de ne pas craquer « alors pourquoi? » « parce que je t'aime. » Un silence puis Olivia s'assit sur le lit. Elle ne s'attendait pas à une telle révélation   « Jake après tout ce que nous avons traversés. Est ce que tu pensais sincèrement que c'est comme ça que j'allais revenir vers toi? Parce que ce n'est pas de l''amour. », Jake s'assit à son tour au côté de Ollie « j'étais désespéré. »   « les personnes qui s'aiment, ne devrait pas manipuler les personnes qu'ils aiment. Cela doit s'arrêter. Les choses que nous n'arrêtons pas de nous faire » la jeune femme regardait ses pieds en disant cela « je ne veux pas que tu me haïsses », elle soupira avant de répondre   « je ne te hais pas. Je me sens....triste pour toi en fait. Et pour moi parce que j'ai vraiment pensé que nous étions amis. Et maintenant.... » Un long silence s'installa entre eux, ils se regardent puis Olivia brisa le silence   « je crois que tu devrais, je ne sais pas, prendre du temps pour reprendre tes esprits. » Jake se leva et commença à faire les 100 pas dans la pièce « Je ne suis pas fou, je suis conscient de ce que je fais »   « ce n'est pas ce que j'ai voulu dire. » Jake s’arrêta et lui fit face « non non j'ai compris. Tu penses que je pathétique? »  sur un ton plus en colère   « Jake ... » « je pense qu'on a finit ici. » Jake se dirigea vers la porte d'entrée tout en l'ouvrant, sa voix était froide ainsi que son comportement. Oliviase leva et sortie, elle se retourna vers Jake une dernière fois mais celui-ci lui claqua la porte au nez. Il y a toujours des moments que nous préfèrerions vraiment effacer de nos vies. Mais envers et contre tout il nous est malheureusement impossible de le faire. Il parait que tant qu'on ne choisit pas, tout peut changer. Est ce que c'est vrai? Olivia ne savait pas si ils allaient se reparler un jour ou non. Mais au fond elle ne lui en voulait pas, certes ce n'était pas la meilleure idée qu'il avait eu pour lui montrer ses sentiments mais... Pour une fois, il avait été honnête sur ses sentiments.



Dernière édition par Olivia Deveraux le Dim 23 Juin - 12:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


+ messages : 85
+ date d'arrivée : 10/06/2013
+ double-compte : Meave Carstairs
+ avatar : Sophia Hot Bush
+ crédits : ©shiya
+ âge du personnage : 31 ans
+ statut civil : fiancée pour le meilleur...surtout pour le pire
+ métier/études : Responsable des ventes chez Victoria Secret && gérante de la boutique à Soho
+ adresse : Upper East Side - Lenox Hill

THE WORLD AS I SEE IT
+ CARNET D'ADRESSE:
+ DESIRS CACHES:

MessageSujet: Re: OLLIE+ Soulmates only exist in the Hallmark aisle at Duane Reid Drugs. Lun 10 Juin - 19:35



NYC, NEW YORK

Man may have discovered fire, but women discovered how to play with it





Citation :


De: Ollied@hotmail.fr
A: Orianned@hotmail.fr
Objet: Happy new year

Dear Orianne,

Et oui une nouvelle année commence et j'ai pris quelques résolutions. Je te vois déjà me dire "mais tu ne les tiendras jamais" peut être mais cette année j'ai vraiment envie d'essayer. Alors voilà mes résolutions pour cette nouvelle année 2013 et peut être que ça t'inspirera aussi qui sait hein soeurette.

Avec les mecs :
- Attendre un délai raisonnable (c’est à dire plus de 3 jours) pour annoncer à la terre entière « je suis amoureuse ».  Oui ça ne réussit pas trop de tomber trop rapidement sous le charme.
- Me concentrer sur les mecs entre 30 et 37 ans. Avant, c’est beaucoup trop jeune. Après, ils seront rapidement trop vieux.  Je ferais une exception pour Georges Clooney s'il croise ma route.
- Admettre que « non, s’il n’a pas quitté sa femme alors qu’il dit m’aimer, il ne la quittera pas plus dans 6 mois » Faut que j'arrête d'être naïve quand même et même si le gars en question est canon.
- Cesser de croire que l’amour de ma vie peut-être aussi beau, élégant, drôle et gentil que Max. Les homosexuels sont supérieurs aux hétéros. C’est un fait. On doit faire avec. Mon mari n’est pas homosexuel. C’est comme ça. La vie est une jungle, mais c’est ainsi.

Avec moi-même:
- Continuer la gym. Minimum 3 fois par semaine.
- M’efforcer d’être bronzée 12 mois par an. C’est vendeur pour les clients et c’est bon pour le moral. Surtout pour le moral en fait.
- Ne jamais rater une occasion de boire un mojito. Et si il y a une résolution que je suis certaine de tenir, c’est bien celle là tu me connais, ça sera la plus facile à tenir pendant l'année.
- Me coucher et me lever à des horaires à peu près fixes. Oui celle là va être compliquée à tenir, après tout je vis à NYC la ville qui ne dort jamais.
- Manger 5 fruits et légumes par jour (et admettre que les feuilles de menthe et le jus de citron vert ne sont définitivement pas des légumes).
- Essayer de ne pas lire que Cosmo et Elle. Penser à réfléchir au pourquoi de la crise bancaire mondiale.

Voilà mes résolutions, je trouve qua ça fait déjà pas mal. J'espère arriver à les tenir cette fois.... et toi quels sont tes résolutions soeurette? Passe le bonjour aux parents, et dis leur que j'essayerais de skyper avec eux dans le weekend.

Bises Ollie
.

« Sadie je vais prendre un café parce que si je n'ai pas ma dose de caféine de suite je vais commettre un meurtre»  depuis ce matin, Olivia n'avait eu que des imbéciles aux téléphone pour la future collection de Victoria Secret et elle n'était pas vraiment d'humeur non plus. Elle a du se lever du pied gauche ce matin. Elle se demandait d'ailleurs ce qu'elle avait fait pour mériter ça aujourd'hui. Entre son boulot qui lui prenait plus ou moins la tête en ce moment et sa mère qui ne cessait de rabâcher qu'il 'était temps qu'elle trouve quelqu'un, elle se disait qu'elle avait un mauvais karma. Que ce n'était pas possible autrement. Sa mère s'était mis en tête que ce n'était pas normal qu'Olivia n'est pas de fiancé ou de petit copain. Madame Deveraux lui avait même demandé si elle n'était pas lesbienne, mais elle l'avait rassurer avant qu'elle réponde que malgré tout elle resterait sa petite fille chérie. Au fond, elle savait que sa mère s’inquiétait de savoir si il fallait la déshériter ou non. Mais il fallait préciser aussi qu'Olivia n'avait pas réellement eu de chance en amour : son premier vrai petit copain américain l'avait largué à l'université comme une vieille chaussette, et son dernier petit ami en date était marié et n'était pas décidé à plaquer sa femme. La jeune fille essaya d'arrêter de repenser à cela, après tout si elle est mieux célibataire c'est son affaire. La jeune femme perchée sur ses hauts talons louboutains entra dans la starbucks, sa deuxième maison, elle passa sa commande habituelle à la serveuse. Elle alla rajouter un peu de lait et lorsqu'elle se retourna un homme lui rentra dedans. Son café est à présent plus dans sa tasse mais sur sa robe. « non mais tu peux pas faire attention non!!! quel crétin! elle est foutue maintenant. », le jeune homme la regarda avec un sourire en coin « oh et en plus ça t'amuse. ». Olivia attendait des excuses, enfin quelque chose, ne serait qu'un petit désolé lui irait très bien. « Je crois que c'est dans des accidents comme ça que l'inventeur du couvercle en eut l'idée. », le jeune brun alla prendre du sucre et se retourna vers Ollie « Pour être tout à fait honnête je pense que je t’aie rendu service, car cette robe n'est pas vraiment top. Elle couvre trop tes jambes», et il repartit aussi vite qu'il était arrivé. Le crétin en question était Jake, son ex petit ami de l'université. Ils avaient été amoureux, fous amoureux même pendant un an et demi et Jake avait simplement envoyé un texto pour la rupture. Elle n'en croyait pas ses yeux et ses oreilles surtout. Il ne s'était même pas excusé rien du tout. Elle retourna au magasin et continua de regarder ses dossiers, mais toute l'après midi elle pensa à cette rencontre, et surtout le fait que Jake soit si impoli. Elle n'arrivait pas se sortir Jake de l'esprit, elle l'avait trouvé vraiment canon tout à l'heure, elle avait presque oublié à quoi il ressemblait. Le soir lorsqu'elle rentra chez elle, elle écouta son répondeur et entendit la voix de sa mère. Elle soupira rien qu'en entendant « Bonjour ma chérie... », elle savait très bien que ce message ne présageait rien de bon. Mais alors pas du tout. « ....demain soir avec ton père, nous dînons avec les Duchannes. Tu te rappelles d'eux n'est pas? Enfin bref, leur fils Lucas s'est installé à New York et il va ouvrir un cabinet médical et il est célibataire. Il est très gentil, adorable et beau garçon ma puce, je pense que ça serait bien que vous rencontriez. Peut être qu'il y aura le déclic entre vous. C'est un bon partit et...» biiiiiiippppppp. Oh dieu merci la machine a couper avant que madame Deveraux termine sa phrase. Ollie effaça le message et ne prit pas la peine de rappeler sa mère, cette dernière allait sûrement le faire dans très peu de temps. Et elle n'avait aucune envie de se prendre la tête avec elle, maintenant. Elle ne comprenait pas pourquoi sa mère ne voulait pas la laisser tranquille. Après tout c'est sa vie non? alors pourquoi toute la famille veut s'en mêler obligatoirement. (...) Quelques jours plus tard, alors qu'Olivia feuilletait tranquillement un magasine à une table du Candle Cafe, elle vit s'approcher Jake qui décida d'occuper la place en face de la sienne. Elle fit mine de ne pas l'avoir vu et porta de nouveau son attention sur un des articles du magasine. Elle ne l'avait pas croisé en deux ans et là en deux jours elle le croisait deux fois. Elle ne leva le regard que quand elle entendit le jeune homme s'éclaircir la voix. Olivia laissa le magasine tomber sur la table et l'interrogea du regard. « Un problème? » Elle ne comprenait rien aux hommes et avait décidé de faire une pause et de ne se concentrer que sur son travail, ses proches, et sa propre existence. Ce qui inquiétait beaucoup sa mère et ce qui agaçait énormément la jeune femme. « Absolument pas. » répondit-il avec un sourire qui en disait long sur ses intentions. Il jeta un regard sur l'article, puis Olivia qui le fixait, quelque peu agacée par sa présence et son arrogance. Elle avait l'habitude de faire fuir les hommes très vite quand elle ne voulait pas leur parler, ou qu'elle ne voulait pas se faire draguer. Mais lui, il n'avait pas l'air de vouloir partir. C'était bien la le problème. Elle n'avait pas besoin qu'on vienne lui faire perdre son temps. « Je peux lire mon magasine en toute tranquillité alors? » s'enquit-elle d'ajouter pendant que son interlocuteur semblait occupé à envoyer des messages. Elle ne comprenait vraiment, mais vraiment rien, aux hommes. « Je ne vois pas ce qui t'en empêche. » Elle leva les yeux au ciel, ce qui le fit sourire. Il faut dire qu'il était assez séduisant. Il ne lui restait plus qu'une seule chose à faire pour se débarrasser de lui. Ce qui faisait si souvent fuir les hommes qui venait l'aborder: être elle-même. « Tiens donc, tu ne vois pas? Je vais être honnête avec toi... » Elle pointa son doigt dans sa direction faisant mine de ne pas se rappeler de son prénom, ce qui fit sourire le jeune homme. « Jake, mais je suis sûre que tu le fais exprès et que tu te rappelles très bien de mon prénom. » Elle feignit un sourire avant de continuer son monologue. « Alors Jake, je vais être honnête avec toi. Je n'ai pas de temps à perdre. Je ne sais pas ce que tu cherches à faire, mais ça ne sert à rien. Je te paries que tu vas fuir après trois minutes de conversation avec moi. J'ai l'habitude. Alors ne perds pas non plus ton temps et regarde là-bas, il y a une très jolie femme qui, je crois, me déteste parce qu'elle pense que je suis en train de t' accaparer et personnellement je ne suis en aucun cas intéressé par toi. », il sourit et posa son téléphone sur la table en s'appuyant sur les coudes de façon à se rapprocher un peu plus d'Olivia « Tu veux parier? Je pense que je peux tout à fait survivre plus de trois minutes. J'ai survécu pendant un an je te rappelle. » elle leva un sourcil interrogateur. A quoi bon refuser, elle était persuadée d'avoir raison. Trois minutes de plus avec lui n'allaient pas lui faire de mal. Et puis elle avait envie de prouver qu'une fois de plus, elle avait raison. Elle avait envie de le remettre à sa place une bonne fois pour toute.  « Très bien, mais je suis sûre que tu veux un truc en échange. » Il fit un signe de tête approbateur avant de répliquer. « Si je dépasse les trois minutes, tu acceptes de sortir boire un verre avec moi. Et pas ici, évidemment. Tu pourrais signe à ton amie au bar de venir de sauver.». Olivia accepta à contre cœur. Mais elle accepta le rendez vous, après tout peut être qu'il avait changé depuis l'université. Elle se leva et rassembla ses affaires, et retourna au bureau pour continuer son inventaire.

Cela faisait deux mois aujourd'hui que la jeune femme voyait Jake régulièrement maintenant. Il n'était pas un couple à proprement parler, ils se voyaient quand ils en avaient envie. Aucune attaches, aucun sentiment et cela semblait leur convenir à tous les deux. Mais ils évitaient les lieux publics, pas de besoin de se montrer ensemble aux yeux de tous. Elle avait décidé de ne pas se prendre la tête sur ces relations amoureuses, elle avait d'autre chats à fouetter comme on dit. Ce matin, en allant chercher son courrier, la jeune française eut une mauvaise nouvelle. Son visa allait expirer dans quatre mois, et elle allait devoir quitter le territoire américain et elle ne pouvait pas le renouveler. Elle se laissa tomber sur son sofa dans le salon et fixa le courrier de l'immigration, elle n'en croyait pas ses yeux. Comment cela pouvait être possible? Ça faisait tellement longtemps qu'elle était ici qu'elle se considérait comme New Yorkaise à 100% mais apparemment l'immigration n'était pas de cet avis, et elle avait déjà renouveler trop de fois son visa de travail. Olivia ne se voyait pas revenir en France maintenant, elle avait toute sa vie ici. Elle ne voulait pas quitter son travail, son appartement... tout simplement la vie qu'elle avait mis du temps à construire. Puis elle pensa à une idée qui pouvait lui éviter d'être expulsée du pays, ce n'était pas très orthodoxe mais  ça pourrait lui permettre de reste ici. Elle rangea les papiers dans son sac et alla se préparer, avant d'aller à la boutique elle devait voir si son idée était réalisable ou non. Quelques minutes plus tard, elle sortait de son appartement de Lenox Hill et se dirigea vers le métro pour se rendre dans le quartier des affaires. Bien décidée à mettre son idée en marche. Elle s'arrêta devant cet immeuble quelques instants et prit une grande inspiration tout en ré-ajustant sa jupes de tailleurs. Elle salua le gardien de l'immeuble, la réceptionniste qui ne l'appréciait guerre et trottina jusqu'à l'ascenseur en remerciant le charmant jeune homme qui avait eu la gentillesse de bloquer la porte. Une fois au 45e étage, elle se dirigea directement vers le bureau au fond de l'étage.  « Jake j'ai besoin d'un service. » la jeune brune entra dans son bureau sans frapper, il haussa les épaules « Quel genre de service?» Olivia ferma la porte et alla s'assoir sur le bureau près de Jake en prenant soin de montrer ses jambes. Si elle voulait qu'il accepte autant mettre ses atouts en avant.  « Tu me dois une robe je te rappelle. Bref, mon visa va expirer et je vais devoir rentrer en France pendant deux ans et je ne pourrais pas revenir à NYC avant. Sauf bien sûr je me marie. Il faudrait qu'on fasse semblant de prévoir un mariage ensemble, qu'on se marie et qu'on reste mariés pendants trois ans alors tu veux m'aider?  » il s'appuya sur le dossier de chaise en regardant la jeune femme « Oui tu as raison Olivia tu as vraiment un problème avec les hommes. Même pour de l'argent je n'accepterais pas. » elle sourit « Non mais qui a dit que j'allais te payer. Alors ? » Elle savait que ce qu'elle lui demandait était gros comme une maison, peut être que personne n'allait croire en leur couple après tout. Et elle même ne savait pas si elle allait pouvoir réellement jouer le jeu. Ce service était à double tranchant et pour les deux jeunes gens. Cela pouvait très bien fonctionner et pourquoi être bénéfique pour les deux protagonistes ou bien cela pouvait être un réel désastre et ils finiraient peut être par se détester. Il fit mine de réfléchir, Olivia le suppliait mentalement d'accepter, elle ne se voyait pas demander à quelqu'un d'autre en réalité. Jake était peut être arrogant et parfois réellement chiant, Olivia appréciait sa compagnie. Oui elle l'avouait mais jamais à haute voix, elle ne voulait pas donner satisfaction au jeune homme.  « D'accord j'accepte. Mais à une condition.» Ollie le regarda en attendant qu'il énonce sa condition « Je dors du côté droit du lit et je veux deux tiroirs dans ton dressing. Et tu me laisses mes vendredis libres pour sortir avec mes potes au bar pour les match de foot et baseball.» Olivia ne s'attendait pas à cela, elle s'attendait à une autre condition, elle ne savait pas laquelle mais pas ces conditions là. « Euh là ça fait plus qu'une condition Jake. Enfin j'accepte sauf pour les tiroirs... je suis pas certaine que tu les mérites. » ajout-elle avec un petit sourire. « Oh et si on veut que ce mariage soit normal il me faut une bague. » dit-elle en rapprochant son visage de celui de Jake. Le jeune homme sourit et se leva pour se diriger vers la porte d'entrée de son bureau « Jane..» sa secrétaire se tourna vers lui avec un sourire et un crayon et un calepin en main prêt à noter toutes demandes de son chef « La bague en plastique que Julia a trouvé dans les céréales ce matin, vous l'avez toujours?» Jane ouvrit un tiroir et lui donna cette fameuse bague en plastique, Jake la remercia en souriant et ferma la porte, Jane était adorable mais bien trop curieuse et il avait deviné que la jeune femme était déjà penchée sur sa chaise pour entrevoir ce qui allait se passer dans son bureau. Jake sourit et lança la bague à Olivia qui la rattrapa au vol « Voilà tu as une bague chérie.» lui dit-il tout en reprenant sa place sur sa chaise, Olivia regarda cette bague en plastique [color=salmon« Oh quelle chance de t'avoir dit oui chéri. Je suis trop gâtée il ne fallait pas »[/color] Olivia avait utilisé le sarcasme pour cette réponse « Quoi? non mais vous êtes jamais contente les femmes quand on vous offre quelque chose» Olivia ne savait pas quoi répondre, elle avait envie de lui jeter sa bague au visage et en même temps cela l'amusait  « Heureusement que j'ai une ou deux bagues en réserve. Parce qu'avec ça...jamais personne ne va y croire. » ajouta-t-elle avec le sourire. Elle mit la bague dans son sac et fit un signe de main à son nouveau fiancé et se dirigea vers la porte. Mais avant qu'elle ne franchise le pas de porte, elle sentit une main la retenir et Jake l'attira vers lui pour l'embrasser. « Autant s'afficher le plus possible pour qu'on y croit.» dit-il avec son sourire en coin si charmeur que Olivia se sentait fondre sur place. Il savait y faire avec les femmes peut être trop d'ailleurs, il était bien trop sûr de lui et c'était ça qui agaçait la jeune brune.


NYC, NEW YORK

The universe may not always play fair, but at least it's got a hell of a sense of humor




« Admets-le, Olivia. Tu es folle de moi. Tu me trouves irrésistible. » La jeune femme leva les yeux au ciel dans un soupir d’exaspération, ils attendaient dans les bureaux de l'immigration pour le rendez vous avec l'agent qui allait s'occuper de leur dossier, à savoir poser tout un tas de questions pour déterminer si leurs fiançailles étaient réelles ou non. A savoir si c'était une arnaque ou non mais leur passé amoureux allait sans doute jouer en leur faveur . A ce moment précis elle se demandait pourquoi elle lui avait demandé de jouer les faux fiancés. Elle était en train de le regrettait. Elle n’avait pas le temps pour ça et n’était pas d’humeur aux provocations du jeune homme. « Tu ne peux pas résister à mon charme, avoue le chérie » Il haussa de manière suggestive un sourcil, son sourire qui se voulait charmeur toujours scotché au visage. Elle secoua la tête, en retenant son envie de rire. Il pouvait être tellement exaspérant, mais son égo surdimensionné avait quelque chose de plutôt drôle et de charmant au grand dam d'Olivia. Elle fit une petite moue avant de répliquer « Arrêtes de prendre tes rêves pour des réalités. Toutes les filles ne sont pas folles de toi. » Elle sourit et tenta de passer à côté de lui. Ryan ne la laissa pourtant pas filer, s’adossant dans l’embrasure de la porte reliant l'accueil et la salle d'attente, lui bloquant le passage. Croisant les bras sur son torse et penchant la tête il répliqua « Je ne parle pas des autres filles, mais de toi. » Il était décidément tenace, plus qu'elle ne l'aurait pensé. Olivia ne l’avouerait jamais, mais elle aimait bien l’attention qu’il lui portait, bien qu’il le fasse pour la provoquer plus qu’autre chose. Elle le poussa pour avoir le passage de libre et se dirigea vers la salle d'attente où attendait d'autres personnes. La réceptionniste passe près d'eux pour leur remettre un dossier « Vous êtes adorables tous les deux. » Olivia afficha un grand sourire, elle essayait que cela paraisse sincère, et mis son bras autour de la taille de Jake qui fit de même avec sa fiancée. «  On arrête pas de nous le dire, on va finir par le croire. » en laissant échapper un petit rire.  « Embrasse moi » elle faisait face à Jake, il arqua un sourcil « T'es folle de moi je le savais. Mais non c'est pas dans notre contrat ça, pas de démonstration d'affection en public tu te souviens. », la jeune femme se rapprocha de lui en mettant ses bras autour de son cou « si tu ne le fais pas. Je vais pleurer auprès de l'agent d'immigration en disant que tu es gay et que tu me l'as toujours caché.»   Jake haussa un sourcil, et sourit à la jeune femme. Il posa ses lèvres sur les siennes. Olivia se laissa aller à son baiser et lui rendit à son tour. Lorsqu'ils se séparèrent, elle avait un sourire niais sur le visage et ne pouvait pas décrocher son regard des lèvres de Jake. Mais l'agent d'immigration fit remarquer sa présence et la ramena rapidement à la réalité et elle essaya de reprendre une certaine contenance. Elle replaça une mèche de cheveux et entra dans le bureau suivit de Jake.  Les deux jeunes gens jouaient le parfait petit couple, l'agent de l'immigration leur posa des questions bien précises sur leur vie à deux, sur leur relation cela pouvait passer pour des questions indiscrète mais il fallait prouver que ce n'était pas un mariage en blanc juste pour sauver Olivia de l'expulsion. Après un interrogatoire de deux heures, le couple fut enfin libéré.

« J'attends quelqu'un.» à l'attention d'un homme qui devenait très lourd. Olivia tentait de se débarrasser de se dragueur de bas étage mais visiblement il ne comprenait pas réellement le message et la jeune française commencer à perdre patience « je te paye juste un verre, on apprend à se connaître et on peut aller chez moi après.» Olivia leva les yeux au ciel. Elle ne voulait pas être désagréable ou méchante mais si il continuait elle allait de voir lui faire comprendre plus clairement que sa présence n'était pas des plus agréable. « Je crois que la demoiselle veut être tranquille » lorsqu'Olivia entendit sa voix elle esquissa un petit sourire, pour une fois elle était très heureuse de le voir « tu es qui toi pour me parler comme ça ? » l'homme brun fit face à Jake tout en le provoquant du regard « C’est mon fiancé » dit-elle avec un grand sourire. Ce mot là eut l'effet escompté et l'homme partit rapidement en prenant soin de prendre sa bière avec lui, Jake ne le quitta pas du regard jusqu'à ce qu'il aille prendre place à l'autre bout du bar. Jake était jaloux et n'aimait pas voir un autre homme tourner autour d'Olivia « ah oui alors quand ça t’arrange je suis ton fiancé » dit-il tout en prenant place aux côtés d'Olivia et en faisant signe au barman « faut bien que ce petit arrangement serve à quelque chose non ? » les deux jeunes gens trinquèrent. Jake mit son bras autour de la taille de la française. Ils jouaient au couple amoureux, aux yeux de tous ils étaient adorables et très complices. Ils restèrent encore un moment au bar à parler de leur journée et puis Olivia s'excusa pour aller se repoudrer le nez et Jake lui signala qu'il l'attendait dehors. Lorsque Olivia sortit du bar, elle regarda à droite, à gauche mais ne vit pas Jake, elle pensa qu'il avait dû trouver une blonde qui passait par là, mais en regardant de plus près elle le vit adossé au mur en train de se masser la main droite. Elle s'approcha de lui et en arrivant plus proche elle vit qu'il saignait à la lèvre et à l'arcade «Jake qu'est ce qu'il s'est passé?» elle posa délicatement sa main sur sa joue et Jake haussa les épaules. Olivia suivit son regard et aperçu l'homme du bar un peu plus loin entouré de ses amis. Elle soupira et héla un taxi pour rentrer chez eux. Le trajet se fit en silence, aucun des deux ne parlait et chacun gardait son côté. Une fois arrivée chez la jeune femme, Jake alla s'allonger sur le canapé et Olivia alla chercher un peu de glace dans la cuisine. Tout en lui lançant le paquet de petit pois surgelé elle lui demanda « Pourquoi tu t’es battu avec lui ? on a rendez vous avec l’avocat demain qu’est ce qu’on va lui dire ? », il émit un petit rire mais ses côtes le faisait souffrir « on peut lui dire que c’est toi qui m’a frappé », elle sourit et s'agenouilla près de Jake pour le soigner. Elle se mit à rire lorsque le coton imbibé d'alcool toucha sa plaie à l'arcade, il gémit comme un fille selon les dire d'Olivia.




Dernière édition par Olivia Deveraux le Dim 23 Juin - 13:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


EVA LAPECH + admin déjantée
+ messages : 396
+ date d'arrivée : 04/05/2013
+ double-compte : Nope
+ avatar : Candice Accola
+ crédits : aurélie
+ âge du personnage : 28 ans
+ statut civil : Célibataire
+ métier/études : propriétaire de son restaurant, cheffe cuisinière
+ adresse : Brooklyn, bay ridge neighborhood

THE WORLD AS I SEE IT
+ CARNET D'ADRESSE:
+ DESIRS CACHES:

MessageSujet: Re: OLLIE+ Soulmates only exist in the Hallmark aisle at Duane Reid Drugs. Mar 11 Juin - 5:40

Aaaaaaaaaaaah t'es trop parfaite en Sophia I love you
J'ai trop hâte de lire ta fiche ma belle

_________________

« Sometimes, when you don't ask questions, it's not because you are afraid that someone will lie to your face. It's because you're afraid they'll tell you the truth. » Jodi Picoult
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


WONDER PAPAYE + admin passionnée
+ messages : 393
+ date d'arrivée : 12/05/2013
+ double-compte : nope
+ avatar : nina dobrev
+ crédits : love.disaster
+ âge du personnage : vingt-sept ans
+ statut civil : célibataire
+ métier/études : lieutenant de police
+ adresse : UPPER EAST SIDE, lenox hill #591

THE WORLD AS I SEE IT
+ CARNET D'ADRESSE:
+ DESIRS CACHES:

MessageSujet: Re: OLLIE+ Soulmates only exist in the Hallmark aisle at Duane Reid Drugs. Mar 11 Juin - 13:21


_________________
LOVE IS A FOUR-LETTER WORD
Just give me a reason, just a little bit's enough, just a second we're not broken just bent and we can learn to love again. It's in the stars, it's been written in the scars on our hearts, we're not broken just bent and we can learn to love again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


POMPOMPIDOU + admin fantasque
+ messages : 231
+ date d'arrivée : 12/05/2013
+ double-compte : marley baker.
+ avatar : jl coleman.
+ crédits : tearsflight & tumblr.
+ âge du personnage : vingt-sept ans.
+ statut civil : célibataire, elle attend le grand amour.
+ métier/études : organisatrice évènementielle, elle prend beaucoup de plaisir à organiser mariages et fêtes en tous genres de a à z.
+ adresse : 71, river terrace (upper west side).

THE WORLD AS I SEE IT
+ CARNET D'ADRESSE:
+ DESIRS CACHES: avoir un enfant.

MessageSujet: Re: OLLIE+ Soulmates only exist in the Hallmark aisle at Duane Reid Drugs. Mar 11 Juin - 17:07

SOPHIA
Mon Dieu, cette femme est une déesse, impossible qu'il en soit autrement.

_________________
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


+ messages : 85
+ date d'arrivée : 10/06/2013
+ double-compte : Meave Carstairs
+ avatar : Sophia Hot Bush
+ crédits : ©shiya
+ âge du personnage : 31 ans
+ statut civil : fiancée pour le meilleur...surtout pour le pire
+ métier/études : Responsable des ventes chez Victoria Secret && gérante de la boutique à Soho
+ adresse : Upper East Side - Lenox Hill

THE WORLD AS I SEE IT
+ CARNET D'ADRESSE:
+ DESIRS CACHES:

MessageSujet: Re: OLLIE+ Soulmates only exist in the Hallmark aisle at Duane Reid Drugs. Mar 11 Juin - 19:50

merci mes chéries!! et oui Sophia est trop parfaite I love you

_________________
We won't run, we can fight
For a kiss to be really good, you want it to mean something. You want it to be with someone you can’t get out of your head, so that when your lips finally touch you feel it everywhere. A kiss so hot and so deep you never want to come up for air. You can’t cheat your first kiss. Cause when you find that right person for a first kiss, it’s everything.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

❝ Invité

Invité

MessageSujet: Re: OLLIE+ Soulmates only exist in the Hallmark aisle at Duane Reid Drugs. Lun 17 Juin - 5:22

T'es seksy en Bush toi
Revenir en haut Aller en bas

❝ Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: OLLIE+ Soulmates only exist in the Hallmark aisle at Duane Reid Drugs.

Revenir en haut Aller en bas
 

OLLIE+ Soulmates only exist in the Hallmark aisle at Duane Reid Drugs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hallmark Guitars - Deke Dickerson
» interprétation du baroque
» Oli Brown
» OLLIE VEE & THE SHAMROCKS
» Andy / Ollie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
big apple rock :: COME AS YOU ARE :: born this way :: i'm coming home-